L’iPhone : smartphone de pigeons ou produit de luxe ?

Un petit titre volontairement un brin provocateur, voilà ce qu’il fallait pour ma petite pensée du jour au sujet de l’iPhone 6. Celui-ci, annoncé il y a quelques jours, me permet de constater à nouveau le clivage qu’il occasionne.

Depuis quelques jours, la machine est relancée : le grand public peut, à mon sens, être classé en quelques grandes familles :

  • Les fans du produit (je ne crois plus, au passage, qu’il s’agisse encore forcément des fans de la marque) qui se demandent comment ils vont financer leur iPhone 6, quelle version ils vont prendre, etc.
  • Les haters. Allez, ouvrons cette case pour ne pas en faire un cliché : il s’agit soit de ceux qui sont choqués du prix, du fait de proposer un écran plus grand alors que les concurrents le faisaient avant, et de ceux qui vont avoir tendance à déconseiller à leurs proches l’achat d’un iPhone 6 et recommander à la place un téléphone Android.
  • Ceux qui s’en foutent. Une bonne partie de la population mondiale n’en a sans doute que faire et a d’autres préoccupations que de réfléchir à la question du meilleur smartphone. Reconnaissons-le si vous lisez cet article vous aurez tendance à vous retrouver dans les deux premières familles mais cette troisième famille va tous nous faire réfléchir.

Mais que peut-on objectivement en penser ? Comme répondre à chacune des ses familles de manière dépassionnée ?

Pour tenter d’y répondre, je voudrais citer un épisode de Scepticisme scientifique, le podcast de Jean-Michel Abrassart où est citée une étude sur les Stradivarius, ces instruments de légende, tant prisés des amoureux des violons. Il en ressort que, contrairement à ce que nombreuses personnes prétendent, les Stradivarius ne sont objectivement pas forcément les meilleurs violons au monde.  Ils sont, certes, très bons, mais leurs prix exorbitants ne sont pas justifiés par la qualité du son restitué. Il est intéressant de noter toutefois que les Stradivarius, de par leur légende, semblent influer sensiblement sur le soin apporté par un violoniste lorsqu’il joue avec ces instruments mythiques.

Vous l’aurez compris : je compare un peu les iPhone (et à plus forte raison les iPhone 6) aux autres smartphones comme je comparerais les Stradivarius aux autres violons :

  • Ce sont des appareils de grande qualité. Ils ne sont en aucun cas les meilleurs appareils mais on les achètera avec la confiance du gage de qualité de la marque ;
  • Leur prix est plus élevé que les appareils proposés par les autres constructeurs. On le sait, après l’annonce de chaque nouvel appareil, on apprend quelques semaines leur coût de fabrication, qui ne dépasse jamais le tiers du prix de vente. Pour autant, le prix peut aussi se justifier, au-delà des coûts de construction, par, notamment, les frais de fonctionnement de l’entreprise (marketing, publicité, distribution, service après-vente, etc.) ;
  • Ils valorisent leur propriétaire. Posséder un iPhone, c’est comme posséder un Stradivarius : on accède à une élite, une certaine exception. On peut alors considérer l’achat d’un iPhone à l’achat d’un produit de la concurrence (la même comparaison est possible avec l’Apple Watch et ses concurrentes) comme l’achat d’un produit de luxe.

Vraisemblablement, dans un secteur concurrentiel élevé (comme l’automobile ou le transport aérien), il peut être une excellente idée de proposer des produits haut de gamme. On le sait, le luxe souffre moins de la crise que les autres segments commerciaux et apporte aussi bien plus de marge. A noter d’ailleurs que c’était bien le positionnement d’Apple depuis toujours, que nous avons oublié pour plusieurs raisons :

  • L’iPad avait marqué les esprits avec un tarif inférieur à celui auquel s’attendait le grand public. Lors de son annonce par Steve Jobs, le 27 janvier 2010, tous les commentateurs soulignaient le tarif attractif, plus bas que ce que tout le monde avait imaginé. On s’était alors surpris à dire “Tiens, Apple fait des produits plutôt abordables“. L’erreur de départ était que l’on comparait l’iPad à un ordinateur, bien qu’il s’agissait d’un appareil différent, avec un coût de production bien inférieur.
  • De plus, avec la commercialisation des différents modèles d’iPhone, nous sommes tombés dans le piège des téléphones subventionnés. On ne se rend pas souvent compte du prix d’un téléphone car une partie de son prix est payée à travers le forfait que l’on rembourse tous les mois auprès d’un opérateur. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’achète toujours mes smartphones nus plutôt que par subvention, qui sont pour moi des crédits déguisés.
  • Dernier point : nous relevons d’autant mieux le prix élevé de l’iPhone 6 car il s’inscrit dans un marché ou le prix moyen des produits “haut de gamme” a fortement baissé (suivez mon regard : Nexus, OnePlus One, ou encore Moto X).

Mais au fond, Apple a toujours fait du haut de gamme, en le vendant cher. Apple a toujours fait du luxe. Doit-on pour autant critiquer le luxe ? Clairement, je ne le crois pas. Si certaines personnes peuvent se faire plaisir en achetant un iPhone, j’en suis ravi. Ce n’est pas plus idiot que d’acheter un Stradivarius, une Mercedes, un sac ou un bijou Hermès, des meubles Steiner, ou des vêtements de grande griffe. Ce capital plaisir est important, ne le nions pas, et il ne faudrait pas transformer une incompréhension sur ce type d’achat en une critique à charge du produit ou de ses consommateurs. Le filtre de réflexion ne me semblerait pas approprié.

De plus, et c’est un phénomène connu, payer un produit cher (volontairement, cela va de soi) quelles qu’en soient les raisons, amène souvent a justifier inconsciemment son acte d’achat. Quelques exemples : trouver que l’autonomie est meilleure sur un iPhone sur sur des produits concurrents équivalents sur le plan matériel et à usage égal, trouver que le même objectif que l’on retrouve sur d’autres appareils prend de meilleures photos sur l’iPhone, ou encore, que le produit va plus vite… Autant de biais cognitifs impossibles à vérifier dans le cadre des usages réels au quotidien, que ceux qui achètent un produit de luxe devraient malgré tout garder à l’esprit.

Pour terminer, je voudrais revenir sur une critique qu’émettent souvent les détracteurs de l’iPhone : celle qui vise à dire que les acheteurs sont des pigeons car ils achètent un produit avec des fonctionnalités dites “nouvelles” mais qui sont déjà présentes sur le marché depuis des mois, voire des années, chez la concurrence (taille de l’écran, NFC, claviers alternatifs, etc.). Ces détracteurs semblent découvrir le fait qu’en effet, Apple n’intègre des technologies que lorsqu’elles sont mûres pour être acceptées du plus grand nombre. C’est d’ailleurs l’illustration d’un des points que je mentionnais plus haut : on n’achète pas l’iPhone pour avoir le meilleur produit, mais pour avoir un produit pour lequel on n’a pas à se poser de question. En achetant un iPhone, on achète un produit de luxe, et on sait qu’on ne fait pas un mauvais choix en matière de smartphone. Sauf peut-être pour ce qui est d’un budget d’une famille qui n’a pas forcément des ressources financières qui le permettent…

En conclusion, je voudrais donner mon sentiment personnel : l’iPhone est tentant, qui me donne envie mais pour beaucoup de choses dans ma vie, je donne de moins en moins de priorité à cette valeur que l’on peut assimiler au “plaisir des possessions”. Je tends, notamment depuis un an à purifier un peu mon quotidien, en cherchant de moins en moins à posséder, et de plus en plus à donner du sens, notamment dans mes usages de la tech. Aujourd’hui, mon OnePlus One et Android répondent beaucoup mieux à deux critères : d’une part mes besoins fonctionnels et d’une autre part, l’investissement que je souhaite ou peux y mettre.

J’espère que ce billet n’aura en aucun cas créé le moindre sentiment de troll. J’ai essayé de formaliser des pensées constructives. J’espère vivement que vous pourrez m’apporter vos remarques en commentaires de ce billet.

Auteur : Guillaume

Papa de 2 enfants, je fais des podcasts sur la tech, le développement personnel, la productivité, le lifehacking. Mon blog parle de tout ça à la fois, mais aussi de jeux, et de mes coups de cœur au quotidien.

  • Rémy

    Excellent article, je rajouterai néanmoins un élément qui a à mon sens sa taille : Le prix de revente d’un produit de luxe qui décote moins c’est le cas de l’iPhone, d’une mercedes ça marche pas pour le Stradivarius qui lui prend de la valeur avec l’age.

    Un iPhone 5s acheté 699 euros il y a 1 ans se revend entre 450 et 500 aujourd’hui.

  • Martin

    un vrai produit de pigeon, acheter un smartphone qui n’a rien de révolutionnaire entre 700 euros et plus de 1000 euros, c’est même plus un produit de pigeons mais cela prouve bien que la connerie n’a pas de limite. Pour moins de 100 euros on trouve des système beaucoup plus conviviale : exemple sous android ou encore beaucoup mieux aujourd’hui sous Windows phone.

  • Rémy

    @Martin il serait pas mal d’argumenter.., de quel Smartphone sous Androïd parles-tu ? La presse semble quand même unanime sur les qualités de l’iPhone 6 ? :
    http://www.theverge.com/2014/9/16/6154975/iphone-6-review
    http://www.cnet.com/products/apple-iphone-6/
    http://techcrunch.com/2014/09/16/iphone-6-review/

  • Interessant comme article, mais le paragraphe sur les « biais cognitifs » n’est pas tout à fait exacte. L’iPhone est *en réalité* meilleur sur certain point, là où tu laisses entendre que ce n’est qu’une vue de l’esprit. Il a *en effet* le meilleur capteur photo du moment, le meilleur écran LCD, et est l’un des plus performants. Je cite ces trois points car chacun a été testé dans un cadre objectif par des gens qui ne testent pas que du produit Apple.

    N’oublions pas non plus l’importance de la boite derrière le produit, et du projet qu’il y a derrière. Non, la NFC n’est pas nouvelle sur les smartphones, on est bien d’accord. Pourtant, je n’ai jamais vu personne payer avec son téléphone. Je pense qu’une boite comme Apple peut changer la donne, et c’est clairement un argument pour l’iPhone (à noter qu’en plus dans le cas du paiement, une fois n’est pas coutume, les technologies utilisées sont totalement standards ; il n’y a pas de logo Apple sur la borne). Je ne dis pas que « seule » une boite comme Apple peut atteindre cette objectif. Il se trouve juste qu’en pratique, pour le moment, les autres n’ont visiblement pas fait assez d’efforts, alors qu’ils vendent des produits pourvus de puces NFC depuis bien longtemps.

    Enfin, je rajouterai dans le débat la notion d’« univers », qui est particulièrement importante chez Apple. Un iPhone 6 seul n’est pas aussi intéressant qu’un iPhone 6 avec un iPad et un Mac dans la maison, et peut-être une famille et des amis aussi équipés de produits Apple. L’harmonie que l’on atteint entre tous les appareils Apple en 2014 commence à être vraiment impressionnante (et je parle de quelque chose qui ne nécessite pas ou peu de configuration). On appellera ça de l’élitisme si l’on veut (mais j’envois aussi des vrais SMS, faut pas croire…), mais c’est un fait. Une des victoires d’Apple, d’ailleurs, car c’est aussi un avantage économique évident.

    À coté de tout ça, il ne fait que 7 mm d’épaisseur mais ne tient pas la journée en utilisation normal. Et puis le premier iPhone possède 16 Go de mémoire, ce qui en 2014 est tout bonnement inadmissible ; c’est ça le vrai scandal, pas que l’iPhone se plie si on essaye de le plier (non mais franchement…).

    Tout ça pour dire, l’iPhone a aussi des défauts. De là, passer directement à traiter chaque clients de pigeons — n’est-ce pas Martin ? — c’est quand même une belle pirouette. Merci de ne pas être tombé dans le piège !

    Si je fais le parallèle avec ton dernier paragraphe, je constate que moi non plus, je n’ai pas choisi ce téléphone pour le plaisir de posséder un iPhone. C’est un choix tout à fait conscient, je sais ce que je vais faire avec, et ne pas faire avec. Avoir un iPad, un iPhone et un Mac, c’est ça qui « a du sens » pour moi. Là où je te rejoins totalement, en revanche, c’est que ce n’est probablement pas le cas de tous les acheteurs d’iPhone. C’est, en pratique, aussi un effet de mode.

    • William

      Etant utilisateur de produits Apple (Macbook Pro, Mac Mini et iMac pendant quelques années) depuis 2005, mais aussi de téléphones Android (Nexus S, Galaxy Nexus, probablement Nexus 6 prochainement), j’aimerais juste revenir à nouveau sur votre/ton commentaire.

      Je vais reprendre point par point :

      • concernant la dalle LCD, je veux voir les tests indiquant qu’il s’agit “de la meilleure dalle au monde”. Depuis de nombreux mois/années maintenant les dalles HD ou QHD qui équipent de nombreux téléphones sont quasiment inséparables au niveau de leur qualité, mais peut-être le sont elles d’un point de vue subjectif (couleurs saturées pour l’AMOLED, couleurs plus fidèles pour le LCD entre autres). Que le ressenti plaise plus pour l’un ou l’autre écran ok, mais “meilleur” écran j’aimerais que l’on m’explique exactement le comment du pourquoi.

      • pour le NFC, non et re-non. Certes peut-être n’a-t-on jamais vu quelqu’un payer avec son téléphone ici (et *scoop* on ne le verra pas plus pour l’instant avec l’iPhone 6 en Europe), mais des solutions exactement similaires (à ceci près qu’il n’y a pas d’empreinte digitale) existaient déjà aux US, comme notamment Google Wallet. NFC, cartes qui sont enregistrées sur le téléphone, choix de la carte, passage du téléphone avec code, paiement effectué. Après certes l’aura d’Apple permettra peut-être de démocratiser la démarche, mais ce n’est ni une invention, ni une “sensible amélioration de la facilité d’utilisation” (sauf pour le côté empreinte digitale encore une fois je vous l’accorde)

      • enfin, ce qui commence à me faire un peu rager c’est cette histoire d’harmonie entre les appareils/logiciels qui serait l’apanage d’Apple. C’est bien mal connaitre ou ne pas s’intéresser aux autres solutions. Google est tout aussi au niveau (si ce n’est mieux sur la partie services) : 1 seul ID, tout est synchronisé entre tous les appareils (Chrome, sessions, informations utilisateurs, mots de passe, mails, documents, musique etc…), il n’y a absolument rien à configurer si ce n’est renseigner ses identifiants. Google Music permet de synchroniser automatiquement sa musique sur le cloud + accéder au catalogue immense à la Spotify (aucune configuration), Google Drive synchronise et donne accès à l’ensemble de ses fichiers sur toutes les plateformes possibles et imaginables, un Chromecast sur le réseau et depuis n’importe quel appareil on stream son contenu, besoin d’envoyer un gros fichier sur Gmail > l’ajout via Google Drive est automatique et transparent, Google Docs met toutes les modifications à jour instantanément sur un document ouvert sur plusieurs appareils à la fois, etc… Je peux sortir une liste interminable démontrant que OUI Apple propose une excellente synergie entre ses produits, mais que NON ce n’est pas/plus la seule. Il existe d’autres prisons dorées, et ce qui était peut-être l’apanage d’Apple il y a quelques années ne l’est plus.

      Je regrette que l’images d’autres sociétés (Microsoft aussi notamment) restent toujours mal vues à cause de leur passé, alors même qu’elles ont dépassé et innovent même plus que les stars du moment. Il faut regarder un peu plus loin que le bout de son nez et s’intéresser aux autres produits. Si on passe d’un écosystème à un autre, je peux vous assurer que l’on y trouve toujours parfaitement son compte.

      Enfin pour finir, contrairement à ce que vous pensez, je trouve que l’espace de 16Go n’est clairement pas scandaleux du tout. Au contraire plus les années passent moins je vois l’intérêt de 64 voire 128go sur un téléphone. Y mettre toutes ses musiques ? Optez pour Spotify, Deezer ou Google Music. Ses fichiers ? iCloud, Dropbox, OneDrive, Google Drive. Etc… L’avenir appartient au cloud, ça fait bien longtemps que je n’ai quasiment aucun contenu sur mon téléphone si ce n’est un paquet d’apps ;)

      Au plaisir o/

      • 1/ Pour l’écran : http://displaymate.com/iPhone6_ShootOut.htm

        2/ Je ne parle pas d’invention. La liste des choses qu’Apple n’a pas inventé fait des ki-lo-mètres. Mais là n’est pas la question. La question n’est pas non plus de savoir si des technologies existent déjà ou pas. La question c’est de savoir si on les utilise. Vu les accords passés par Apple, Apple Pay risque d’être massivement adopté, ce qui est d’autant plus honorable si l’on considère le peu d’appareils sur lesquels ça va fonctionner.

        Cela dit, deux choses : la spéculation n’est pas intéressante, et ma dernière phrase peut difficilement constituer un argument. J’en suis conscient et admet sur ce coup là que, même si cela se base sur une reflexion et l’analyse de la situation, ce n’est que *mon* analyse, et ça ne peut pas aujourd’hui être un argument honnête pour l’iPhone. Deuxièmement, je suis plutôt d’accord pour le commentaire sur l’Europe… mais là aussi, j’attends quand même de voir ce qui va se passer dans les semestres à venir.

        Quoiqu’il en soit, tout ce que je dis sur ce point, justement, c’est qu’Apple *peut* en effet « démocratiser la démarche ». Je n’ai même pas évoqué le fait que le système est plus simple, ou pas plus simple ; car je ne sais pas, je ne l’ai jamais testé.

        Je rajoute enfin que « exactement similaire » + sauf ce qui est au cœur du système = ce n’est pas *exactement* similaire. :P

        3/ Pour ce point, je plaide coupable car oui, je suis en effet très méconnaissant des autres plateformes ; ce que je ne cache pas du tout, que j’ai plutôt tendance à regretter, et que j’assume parfaitement. Je pense connaitre assez bien les produits Apple, et arriver à faire des choses assez chouettes avec, et je n’ai pas le temps de me « spécialiser » sur les autres produits qui existent. Ce n’est pas l’envie qui manque. J’aimerai avoir plein de téléphones et de tablettes à tester mais je n’ai ni les moyens ni le temps, donc oui, au bout d’un moment, je fais le choix de me concentrer sur l’univers Apple.

        Mais par exemple, comme tu parles de Microsoft, la Surface serait l’un des premiers produit que j’achèterai si l’occasion se présentait.

        Mais bon, c’est beau de vouloir « regarder un peu plus loin que le bout de son nez », et j’essaye autant que n’importe qui de me tenir au courant de ce qui se fait dans le domaine de la tech, mais est-ce bien suffisant ? Franchement, je ne pense pas. Sauf que l’une des qualités d’un « système », c’est aussi sa pérennité. Switcher tous les ans n’est pas une option pour moi. Ça le sera le jour où tout ira mal du coté de chez Apple, mais contrairement à ce que l’on peut lire parfois, ce n’est pas le cas en ce moment.

        Mais en tout cas, je plaide coupable.

        À coté de ça, je n’ai pas dit non plus qu’Apple était la seule entreprise à fournir un tel écosystème. J’ai simplement souligné que celui d’Apple est excellent et d’une simplicité navrante. Je pense juste que sur la clarté, ils ont encore une toute petite longueur d’avance tant que la même entreprise fabrique à la fois le matériel et le système qui tourne dessus, ce qui, sauf erreur de ma part, n’est pas le cas de tous les téléphones concurrents.

        4/ Je suis un peu surpris par ce dernier commentaire, tant il me semble *évident* que vendre un appareil mobile avec 16 Go à ce prix, c’est vraiment anormal, et de plus en plus anormal au fur et à mesure que les années avancent. Je pensais déjà cela il y a trois ans.

        Mais bref, oublions l’aspect prix : j’aimerai tellement pouvoir être d’accord avec toi sur le cloud ! Sauf que en pratique, ça ne fonctionne pas. Si le monde était un gigantesque hotspot Wi-Fi, 5 Go en locale suifferait, mais ce n’est pas le cas.

        La 4G ? C’est génial ; c’est 10 à 50 fois plus rapide que le Wi-Fi dans ma maison, donc youpi. Mais 5 Go par mois ! (Qu’on ne me parle pas de Free qui ne passe pas là où j’en aurai besoin ; et même 20 Go, c’est une limite.) Il ne faut que quelques minutes de vidéo en haute définition (qu’on ne devrait plus appeler comme ça aujourd’hui, c’est de la « définition normale ») pour atteindre le giga-octet de données. De l’intérêt d’avoir une super caméra si on ne peut filmer que 10 minutes de vidéo…

        iCloud, Dropbox, OneDrive, Google Drive ? Idem, même pour les « simples » documents, ça peut aller très vite. Même avec des PDF, on peut vite en avoir plusieurs giga-octets ; c’est mon cas. Trois minutes pour charger un PDF, ok si je suis chez moi et que le PDF c’est un album de vacances ; pour travailler, bof bof (sans compter le temps d’upload après une fois la modification apportée).

        Spotify, Deezer, Google Music, ou dans mon cas iTunes Match pour la musique ? Oui, ok ; tant qu’on ne prend pas l’autoroute ou le métro. Même le « paquet d’app » prend un place folle, et sur mon téléphone, je suis (j’étais…) obligé de choisir.

        Donc en pratique, j’ai *déja* tout dans le cloud, mais je passe quand même mon temps à prévoir en l’avance les téléchargements, les vidéos que je vais filmer, la musique que je vais écouter, les documents et les applications que je vais utiliser.

        Vivement que le monde soit un gros hotspot Wi-Fi. (« Ah oui mais alors les ondes, vous savez… » :P)

        Voila voila.

        Bon, la bonne nouvelle, c’est qu’il y en a pour tous les gouts, suffisamment je pense pour que chacun soit *in fine* satisfait de ses choix. Le choix qui reste quand même la partie la plus dur, car on voit bien dans ce genre d’échange que, moyenné sur l’espace, l’herbe a quand même essentiellement le même vert partout… ;)

        • Intéressants vos commentaires. Je suis assez d’accord avec les points de vue donnés mais :
          – l’écran n’est pas si parfait que ça. Depuis tous les tests le vendant comme meilleur écran, plusieurs voix se lèvent dans le monde de la Hugh tech pour dire que ce n’est pas vrai. Il faudra que je retrouve mes sources mais visiblement l’écran d’apple deforme les couleurs. Normal, comme les autres… Mais justement Apple communique beaucoup sur ce côté parfait ce qui fait un peu publicité mensongère.
          – vous parlez de décote et de revente. Faite les calculs : acheter 800 et revendre 450 ou 500 est ce mieux qu’acheter 300 et revendre 200 ou 250? Ou acheter 400 et revendre 300? Sur mes produits Nexus j’ai rarement perdu plus de 100€ en décote sur 1 an, ce qui représente 25% du produit. Apple me semble être similaire voir légèrement inférieur et la mise de départ est quand même plus difficile à faire passer…
          – performances: regardez les vidéos youtube qui comparent l’iphone 6 au Nexus 5. Les apps sont lancées presque toutes plus rapidement sur le Nexus (hardware de 2013) que sur iPhone 6. Ça ne se joue à pas grand chose mais on ne peut donc pas dire que l’iphone est plus “performant”. Il est au même niveau qu’un autre Smartphone dont le soft et le hard ont été pensés en même temps.
          – l’écosystème Apple n’a rien à envier à celui d’Android et inversement. Par contre à la différence de celui d’apple, Google permet des interactions en dehors de son monde (les produits google ne sont pas réservés à Android) ce qui rend le truc plus puissant car d’une part l’écosystème Android est complet et homogène mais il permet à d’autres systèmes de travailler avec (via la suite Google docs, drive etc…)

          • Rémy

            Pour la décote voici les chiffres que j’ai récolté :

            – iPhone 5S : 699 euros à la sortie prix moyen de revente sur leboncoin : 470 13 mois après soit 67% du prix d’achat. 229 euros de perte en 13 mois soit 17,60 euros de perte / mois

            – iPhone 5 : 679 euros à la sortie prix moyen de revente sur leboncoin : 300 24 mois après soit 44% du prix d’achat. 379 euros de perte en 24 mois soit 15,79 euros de perte / mois

            – Samsung Galaxy S4 : 680 euros à la sortie prix moyen de revente sur leboncoin 300 euros 18 mois après soit 44% du prix d’achat. 380 euros de perte soit 21,11 euros de perte / mois

            – Samsung Galaxy S5 : 650 euros à la sortie prix moyen de revente sur leboncoin 400 6 mois après soit 57% du prix d’achat. 250 euros de perte soit 41,66 euros de perte / mois

            – Nexus 4 : 349 euros à la sortie prix moyen de revente sur leboncoin : 150 24 mois après soit 43% du prix d’achat. 200 euros de perte soit 8,33 euros de perte / mois.

            – Nexus 5 : 349 euros à la sortie prix moyen de revente sur leboncoin : 220 euros 12 mois après soit 63% du prix d’achat. 129 euros de perte soit 10,75 euros de perte / mois

            – Sony Xperia Z1 : 649 euros à la sortie prix moyen de revente sur leboncoin : 300 euros 12 mois après soit 46% du prix d’achat. 349 euros de perte soit 29 euros de perte / mois

            Conclusion en % globalement un iPhone décote visiblement moins qu’un Androïd ce qui n’est pas le cas forcement en valeur puisque l’iPhone est plus cher globalement que c’est concurrent.
            En cout d’utilisation / mois l’iphone se place bien mais à ce jeu la les Nexus semblent imbattable, par contre les Samsung et Sony prennent une claque.

            J’espère que mes chiffres sont bon car pioché rapido sur le net.

  • On va arrêter se répondre, car sinon les commentaires vont finir par faire *un* caractère de large !

    @Nicolas
    Pour les points 1 et 3, je ne veux pas lancer de polémique, je voulais juste signaler que l’iPhone est en pratique techniquement un bon produit, ce n’est pas juste « dans la tête des gens parce qu’ils ont payé cher ». Ce n’est pas ce que dit Guillaume, mais je voulais clarifier ce paragraphe. Il existe des tests neutres qui montrent que le téléphone est, si ce n’est le meilleur, au moins un bon produit.
    Avec la méthode pas scientifique dite du « doigt mouillé », je trouve *personnellement* que l’écran de l’iPhone 6 est excellent, et une nette amélioration par rapport au 5s. Cela dit, je n’ai pas d’écran étalonné sous la main, mais il me semble évident que la colorimétrie est faite pour être artificiellement avantageuse. C’est un fait admis sur les iPad et iPhone ; j’ignore si tous les constructeurs font cela. De plus, rajoutons les reflets, en veux-tu en voila (même si c’est en amélioration). À coté de ça, l’intégration avec la couche tactile est excellente, les angles de vue sont encore meilleurs, l’affichage est très fins ; pour moi le constat est globalement très positif.

    « Il est au même niveau qu’un autre Smartphone dont le soft et le hard ont été pensés en même temps », et ce n’est pas surprenant, car c’est clairement la clé de la réussite. C’est comme ça qu’on arrive à avoir des téléphones surpuissants (car franchement, si on redescend sur terre, c’est le cas, les smartphones sont aujourd’hui surpuissants pour la majorité des usages) avec des fiches technique en valeur absolue ridicule.

    Pour le point 4, ok. Cette fermeture, qui a ses avantages et souvent des justifications, et parfois gênante. Chez Apple, ils font (ou font semblant de faire ?) des efforts là dessus, avec par exemple des services iCloud disponibles aussi sur Windows ou une suite iWork (équivalent plus ou moins valable d’Office) disponible entièrement dans un navigateur, mais il y a encore du boulot.

    @ Rémy
    Je te fais confiance pour les autres produits, j’apporte juste mon expérience personnel pour l’iPhone 5s. Acheté 678€ le jour de sa sortie, revendu 360€ le jour de la sortie du 6, soit 53% du prix d’achat. Ça fait 318€ de perte en 364 jours soit 26€ de perte par mois.
    Je précise que j’ai revendu le produit dans un carde familiale, je me suis donc basé sur le plus haut prix de reprise que j’ai trouvé sur les site de « recyclage » (que je considère come un « prix garantie » si je n’ai pas d’acheteur), bien en dessous des sites de revente entre particuliers. En revanche, j’ai revendu le téléphone dans le même cadre que sur ces fameux sites, c’est à dire *juste* le téléphone. J’ai donc encore un chargeur, un cable, et un paire d’écouteur ; produits qui chez Apple, on le sait, sont loin d’être donnés.

    • Cet échange est intéressant !

      En commentaire sur les produits et leur décote je ne suis pas qualifié pour les Samsung et compagnie mais par contre les Nexus sont peut être un poil meilleurs que ce que tu avances au niveau décote, au regard de mon extérience en tant que possesseur du Galaxy Nexus, Nexus 4 et nexus 5 que j’ai revendus chaque année.

      Globalement je pense qu’il en faut pour tous les goûts, pour tous les budgets et c’est justement la diversité qui est intéressante. Il ne faut surtout pas souhaiter que l’un prenne le pas sur l’autre…

      Ce qui énerve le plus dans tout ça c’est finalement ceux qui veulent toujours montrer que leur choix est le meilleur et qu’il n’y a pas d’autres choix raisonnables…

      • Rémy

        @Nicolas jolie résumé et effectivement chacun trouve son bonheur et que les deux modèles persistent car la concurrence stimule l’innovation.

  • Très bon Article!!

    Moi il y a une chose que je n’apprécie pas c’est les journalistes tech de grand site de news justifient les manques des produits Apple. Exemple l’iPhone 6 n’a qu’un capteur 8mpx alors que tout les haut de gammes ont un capteur 13mpx ou 20mpx. Pour défendre Apple ils vont(les journalistes) vous dire “le nombre de mégapixel ne compte pas” ou “Apple ne fait pas la course au mégapixel car ça sert a rien” il est vrai que les mégapixels ne font pas tout mais apportent des avantages comme le zoom sans perte par exemple. Mais si Apple sort un capteur de 20mpx et Samsung un 8mpx aucun ne vous dira que cela ne sert a rien la course au mégapixel. J’essai de dire que pour trop journaliste tech quand Apple ne fait c’est réfléchie parce qu’il sont trop intelligent chez Apple mais quand Nokia(Microsoft), Samsung, Sony font “se sont des idiots”. Le manque de multi User sur iPad est acceptable mais si l’ios l’avait mais Windows et Android ne l’avaient pas personne ne l’accepterait.

  • En gros ceux qui transmettent les infos sont trop dans le monde Apple. Oui ils ont une trop grande affection pour la marque leur news sont biaisé

  • albouy philippe

    Hmm il va peut-être falloir récrire la conclusion