Vos photos en mobilité sans exploser votre forfait data

Cet été, j’ai eu l’occasion d’aller en vacances à nouveau dans cette belle ville d’Houlgate, en Normandie. Encore une fois cette année, je ne suis pas parti avec mon appareil photo reflex : le soucis (de plus en plus fréquent) de partir léger. Et puis, je suis parti avec mon iPhone, ce qui reste évidemment un excellent appareil photo de vacances. Je me suis fait malgré tout piéger sur la synchronisation des photos et je voulais vous proposer une petite solution pour éviter de vous faire avoir à votre tour…

Houlgate, c’est très bien : c’est calme, c’est familial… Mais on capte super mal les réseaux 3G et je ne parle même pas des réseaux 4G. Enfin, étant chez Free mobile, je me doutais que ce n’était sans doute pas la référence pour la qualité des connexion data, même si je suis généralement surpris de pouvoir relativement bien capter le web en mobilité en règle général, avec le réseau de Xavier Niel.

Cette année, je n’ai pas fait de voeu de chasteté du web, et j’ai voulu profiter des journées tranquilles pour me connecter et avancer sur quelques projets en ligne. J’ai donc anticipé en prenant une Airbox 4G d’Orange. C’est Huawei qui fait ça et le principe est simple : vous lui faites manger une carte sim 4G et il crée un réseau wifi sur cette connexion. Le forfait Orange que j’ai choisi avec n’est pas mauvais : 8 Go de données sans engagement, et la possibilité de repasser à la caisse pour compléter le quota si nécessaire. Je me suis dit qu’Orange, réputé pour sa couverture légendaire de l’hexagone, me donnerait satisfaction pour quelques jours.

Bon, ça s’est avéré à la fois vrai et faux. En fait, je pense que l’appartement dont on profite chaque année à Houlgate est isolé de manière très curieuse… Les murs doivent contenir des matériaux bien bloquants pour les ondes car je captais pas très bien. Enfin, j’avais quand même quelques barres de 3G et parfois, grand luxe, une barre de 4G. J’étais un peu déçu parce que concrètement, ça n’avançait pas beaucoup…

Et en fait, quelques jours avant la fin du séjour, je constate que le quota de 8 Go de data est explosé depuis longtemps… Et là, je réalise qu’entre deux iPhone (le mien et celui de ma femme), un iPad, et un MacBook air, dont les mises à jour automatiques étaient activées, ça devait bien sucer le débit (et le quota). Idem, j’ai réalisé bien trop tard que Pocket Casts, l’application que j’utilise pour télécharger et écouter tous mes podcasts, était toujours en mode “téléchargement des nouveaux épisodes automatique”… Quelle andouille ! Je ne m’étais pas rendu compte de ces options datavores ! L’erreur me servira de leçon pour une autre fois…

Première recommandation en mobilité avec une connexion réduite : pensez à désactiver les mises à jour automatiques de vos systèmes d’exploitation, de vos applications, de vos podcasts, etc.

Bon, et quel est le rapport avec le titre et l’intro de cet article, allez-vous me dire ? Je m’égare, vous avez raison. Et bien, je me suis rendu compte également à ce moment-là que mon iPhone uploadait (ou tentait de le faire) bêtement mes photos en ligne. L’envoi de fichiers cramait aussi le quota et le débit de données. Et là, impossible de désactiver facilement cette option dans l’iPhone. Si l’on désactive la synchronisation “Photothèque iCloud”, ça met un bazar sans nom : ça donne l’impression selon les options que vous avez choisies que votre bibliothèque de photos va s’y paumer. C’est d’ailleurs un point qu’Apple devra régler (oui, oui, je sais, sur Android, c’est mieux fait…).

Du coup, une pratique que je vous recommande, c’est d’utiliser une application telle que Camera+ : ces applications “remplacent” l’application d’appareil photo de base de votre iPhone et “stockent” localement les photos dans une “chambre noire” sans les uploader sur le web. Vous pouvez les modifier, les trier, et exporter celles que vous souhaitez conserver dans votre bibliothèque de photos. En gros, l’idée, c’est de pouvoir prendre toutes vos photos en vacances avec cette application, et de les repasser une fois revenu chez vous. Elles ne seront téléchargées qu’avec la connexion wifi de votre domicile. Et votre forfait mobile vous remerciera.

Bon, et pour ma part, sachez que n’ayant plus besoin du forfait Orange 4G, j’ai résilié l’abonnement. Je garde le routeur Airbox, qui sait, l’an prochain, si je suis moins con, je pourrai reprendre un forfait sans engagement, et il me servira à quelque chose.

Et vous, quelles sont vos expériences d’utilisations de votre smartphone en mobilité ?

Auteur : Guillaume

Papa de 2 enfants, je fais des podcasts sur la tech, le développement personnel, la productivité, le lifehacking. Mon blog parle de tout ça à la fois, mais aussi de jeux, et de mes coups de cœur au quotidien.

  • Bob Jouy

    Salut Guillaume et merci pour cet article.
    Avant, j’étais aussi “limité” en mobilité, et c’était très très chiant. J’avais pourtant 40 Go chez B&You, mais comme tu le dis si bien, avec plusieurs iPhone, iPad et MacBook qui pompent dessus, si tu fais une soirée Netflix tu peux dire adieu à ta data.

    Je n’utilise pas la photothèque iCloud, mais je peux regarder des vidéos sur YouTube pendant 2 heures, et en 2160p, ça pompe beaucoup. Pour les téléchargements automatiques, c’est pareil comme tu le dis : si tu le désactives pas c’est la datastrophe.

    Si tu souhaites un forfait avec pas mal de data pour pas trop cher et sans engagement, il y a les Bbox Nomad de Bouygues, maintenant que tu as le Airbox t’as le choix. J’ai pas en tête les tarifs d’Orange mais chez Bouygues c’est 25€ les 16Go.

    Dans tous les cas ça part très vite, mais c’est mieux que rien !

    • Super intéressant ! Merci de ton retour. Je vais sans doute creuser les forfaits de Bouygues.