Parents, pourquoi vous devriez vous mettre aux réseaux sociaux maintenant

Réseaux sociaux parents Facebook

Avez-vous déjà eu le sentiment d’être dépassé par ce que racontent vos enfants sur leurs activités via les réseaux sociaux, sur leur mobile ? Ce n’est pas une fatalité et il ne tient qu’à vous d’essayer de mieux appréhender ce pan entier de leur vie.

Je travaille sur les réseaux sociaux au quotidien. Autant dire que ça me passionne. S’il est un élément de motivation particulièrement important, c’est de voir les impacts de ce type de services sur notre vie au quotidien. Vis-à-vis des entreprises, l’époque de voir un affichage massif de messages publicitaires commence à s’éloigner pour laisser place à une nouvelle ère : celle de l’engagement. Elle traduit concrètement l’interaction que peut avoir tout un chacun aujourd’hui avec une entreprise, une marque.

La génération de nos enfants sera hyper-connectée aux réseaux sociaux sur internet. Il est évident de s’en rendre compte. Et si vous ne prenez pas le pas immédiatement, vous pouvez raisonnablement vous assurer de passer à côté d’une relation privilégiée avec cette génération à venir. D’ailleurs, la population des seniors l’a bien compris.

Pourquoi vous mettre aux réseaux sociaux ?

  • Pour comprendre la génération à venir ; impossible de comprendre quelque chose de fondamentalement nouveau sans s’immerger pleinement dedans. Comment comprendre comment se déroule un match de foot sans assister à au moins une rencontre ?
  • Pour capitaliser sur les usages ; le partage d’informations, de souvenirs, d’expériences, l’ouverture vers les autres. Ce sont de véritables fonctionnalités utiles pour votre quotidien. Encore faut-il les avoir découvertes.
  • Pour se remettre en question ; utiliser les réseaux sociaux, c’est accepter de se dévoiler un peu, de partager une partie de notre vie avec la vie des autres et accepter un nouveau référentiel. Savoir se remettre en question, c’est se mettre en situation d’apprentissage.

Ce que vous devez éviter en allant sur les réseaux sociaux, et savoir par où commencer

Evidemment, utiliser les réseaux sociaux, ce n’est pas vous plonger dedans à l’aveugle, sans vous poser un certain nombre de question. Je vous propose de suivre ces quelques indications pour avoir quelques repères :

  • Première chose : n’essayez pas d’avancer masqué. Vous passeriez à côté de nombreuses composantes sociales (ce qui peut être gênant pour les réseaux sociaux). Et puis, cela deviendrait compliqué si vous aviez un autre compte “authentique”, par la suite, et en plus de votre autre compte “anonyme”. Enfin, inutile de dire qu’en fonction de ce que vous ferez, de la navigation que vous ferez, votre anonymat ne va pas vraiment tenir longtemps. Enfin, ce n’est sans doute pas en avançant masqué que vous comprendrez les fonctionnements ; autant faire les choses “normalement” dans un premier temps, quitte à changer d’avis par la suite en recréant des comptes anonymes. Ceux-ci le seront d’autant plus que vous aurez compris les fonctionnements et les “pièges” ;
  • Sélectionnez les réseaux sociaux où vous inscrire. Je vous invite à choisir, pour commencer, sur l’un des trois réseaux sociaux génériques et incontournables du moment : Facebook, Twitter ou Google+. Chacun a ses particularités. Le plus “simple” pourra être Twitter mais celui-ci s’avérera peut-être rapidement frustrant à l’usage si vous n’avez pas tissé de liens avec des membres de communautés (par centre d’intérêt ou sur le plan personnel) ;
  • Vérifiez les paramètres de sécurité. Peu de monde s’y attache vraiment, mais je vous invite à vérifier les différentes options de confidentialité qui sont disponibles. Elles sont aujourd’hui plus intelligibles qu’auparavant et relativement explicites. N’hésitez d’ailleurs pas à poser des questions autour de vous si ces options ne sont pas totalement claires pour vous. Vous pouvez d’ailleurs me demander directement, via les commentaires de cet article ou en me contactant sur Twitter.
  • Il en va de même sur les usages que vous allez faire des réseaux sociaux. N’oubliez pas que, quelle que soit votre impression quant aux réglages de confidentialité, il est toujours possible que, d’une manière ou d’une autre, les contenus que vous y diffusiez soient détournés ou repris. N’en faites pas une inquiétude mais gardez plutôt à l’esprit que certaines choses ne devraient pas être diffusées. Iriez-vous placarder vos tickets de caisse sur la porte d’entrée de votre domicile, au vu de tous ? Vous comprendrez bien l’analogie j’imagine…
  • On a tous en tête un “top 5” des personnes qu’on déteste le plus sur terre (je parle des proches, hein, pas de personnalités célèbres). Je vous invite à prendre le temps de les lister et d’aller dans les réglages de vos comptes de réseaux sociaux (en particulier sur Facebook) et à les lister parmi les personnes à bloquer. Elles ne sauront ainsi même pas que vous vous êtes inscrit sur un réseau social.
    Par ailleurs, sur Facebook en particulier, ne vous sentez pas obligés d’accepter systématiquement les demandes de vos amis. Si vous n’acceptez pas leurs demandes de mise en relation, ils n’en sauront rien.
  • Enfin, et c’est sans doute la recommandation qui m’aura le plus poussé à écrire cet article : ne cherchez pas nécessairement à vous mettre en relation avec vos enfants, en particulier sur Facebook. N’utilisez pas les réseaux sociaux dans cette optique, mais cherchez plutôt à vous en faire votre propre appropriation, avant tout pour comprendre les usages. Cherchez à constituer votre propre communauté et vivre votre vie sur les réseaux sociaux. Vous comprendrez ainsi mieux les usages lorsque vos enfants pourront vous expliquer ce qu’ils ont eu de leur côté comme interaction. Vous pourrez enfin les conseiller au mieux, non pas pour leur interdire des usages, mais pour les accompagner, les sensibiliser.

Allez, à vous de jouer ! Faites-moi vos retours d’expérience en commentaire.

10 recommandations pour passer vos vacances autrement

1à recommandations pour passer vos vacances autrement (dessin)

A l’approche des vacances, encore au bureau, faites le test : à chaque fois que vous mentionnez une période de congés, vos collègues de travail ou vos relations professionnelles vont forcément vous poser tôt ou tard cette question fatidique : “Tu pars où ?”. Et si, au final, le voyage n’était pas un but ? Et s’il y avait des moyens de voyager sans avoir de sac à préparer ? 

J’avoue que je n’ai jamais été un grand voyageur. Pourtant, les bénéfices du voyage paraissent évidents : dépaysement, ouverture culturelle, amusement, exotisme. Certes. Mais, même s’il est parfois difficile de l’avouer, tout le monde n’y est pas forcément sensible. Je pense que j’en fais partie. Je suis en vacances depuis quelques jours et j’en profite pour voyager autrement que par l’avion. Je vais sans doute aller rendre visite à des proches, mais pas de grand voyage. En réalité, je vais essayer d’explorer un peu des contrées pour lesquelles j’ai le sentiment que je ne me rends pas assez souvent : c’est-à-dire faire les choses que j’estime ne pas avoir le temps de faire en temps normal.

J’ai en effet pas mal de petits projets, chez moi, ou sur internet, pour lesquels je n’ai jamais le temps de m’investir. Je m’y plonge finalement à coeur joie ! J’ai entamé une playlist non répertoriée Youtube des vidéos de mon fils de 2 ans. Je vais tenter également de faire un album photo correspondant à chaque année (ce que je me promets depuis longtemps sans m’en donner le temps) depuis la naissance de mon fils. Je prends le temps de lire aussi, ire beaucoup d’articles que j’avais mis de côté pour plus tard… J’ai même continué à emmener mon fils à la crèche, ce qui m’oblige à me lever et remplir mes journées de manière active. Evidemment, c’est un luxe que je ne pourrai sans doute pas m’offrir lorsqu’il ira à l’école, en raison de la période figée des vacances scolaires.

Enfin, les vacances sont aussi des moments propices pour prendre de bonnes habitudes. N’attendez pas la fin des vacances pour vous y mettre ! Mieux vaut profiter des jours “off” pour obliger votre corps et votre esprit à prendre de bons repères. Il est en effet plus facile de prendre de bonnes habitudes quand vous n’êtes pas sollicités par le stress du travail.

Voici quelques idées pour passer vos vacances autrement :

  1. Prenez le temps de lire. Pas besoin de voyager pour ça et il y a tous ces articles que vous aviez bookmarqué dans Pocket, ou ces livres que vous vous êtes toujours dit que vous devriez prendre le temps de lire.
  2. Faites le point dans votre to-do list. Autant vos tâches du quotidien, en retard (classement de papiers, bricolage, etc.). Pourquoi ne pas en profiter pour repartir sur des bases saines avec une liste de tâches à faire vidée ?
  3. Commencez des projets que vous n’avez pas eu le temps de faire, et que vous avez toujours voulu commencer : un gros bricolage chez vous, apprendre un instrument de musique ou une nouvelle langue…
  4. Faites du sport : là encore, vous savez à quel point c’est bénéfique de faire du sport. On a toujours de bonnes excuses pour ne pas s’y mettre ou abandonner une bonne habitude de pratique sportive. Profitez justement de l’absence de contraintes liées aux vacances pour commencer. Faites au moins de la course à pied ! Avec un minimum d’investissement, vous pourrez commencer à vous faire du bien. Si vous commencez, pensez à installer Runkeeper et à m’inviter !
  5. Ecrivez ! C’est le bon moment de lancer un blog (les services sont nombreux, vous pouvez également installer WordPress sur un hébergement que vous prenez rien que pour vous, ou même utiliser leurs services en ligne) ou un Tumblr
  6. Faites le point sur vos réseaux sociaux ! Je suis pour ma part en train d’anticiper un désengagement de Facebook. J’en ai besoin pour mon travail mais rien ne m’empêche de retirer la plupart de mes amis, pour éviter d’y passer trop de temps. J’ai aussi mis à jour mon profil sur mes réseaux sociaux professionnels : LinkedIn et Viadeo.
  7. Sortez autour de chez vous : combien de fois avez-vous accueilli des gens chez vous en ayant l’impression que vous découvriez des choses intéressantes non loin de votre domicile ? Des musées, des parcs, des bâtiments, des paysages… Votre entourage géographique regorge de beautés auxquelles vous n’attachez peut-être plus forcément d’importance : c’est le moment ou jamais. Pensez à emporter votre appareil photo ou à utiliser celui de votre smartphone !
  8. Faites un nouveau départ sur votre alimentation. Pendant que l’on travaille, il est parfois difficile de se faire à manger correctement. On est vite victime de la facilité des plats pré-préparés. Pourtant, les vacances sont propices à prendre soin de vous. A l’inverse, vous pouvez également prendre le temps d’aller dans un restaurant auquel vous n’avez pas le temps d’aller habituellement pour simplement l’apprécier…
  9. Gérez votre sommeil ! Les vacances libèrent des contraintes horaires : c’est dans ces moments là que l’on va avoir tendance à prolonger la journée en se disant que l’on peut se lever plus tard. Erreur ! Profitez justement des vacances pour recaler votre sommeil que vous avez malmené ces derniers temps. Mettez votre réveil ! Réveillez-vous plus tôt et profitez de votre journée ! Personnellement, emmener mon fils à la crèche à 8h00 me force un peu à agir dans ce sens.
  10. Découvrez de nouveaux podcasts ! C’est le moment ou jamais, écoutez de nouveaux podcasts. Si vous ne connaissez pas Tablette Café, ou Niplife, c’est bien entendu le bon moment pour vous y mettre. N’hésitez pas à partager ici vos podcasts préférés !

[Mise à jour du 01/07/2014] Et pour ceux qui veulent définitivement partir en vacances, découvrez impérativement nos trucs diffusés dans Niplife !

Et vous, quelles sont vos recommandations pour passer des vacances différentes ? Faites passer le mot dans les commentaires !