La méthode pour une mémoire infaillible !

J’ai toujours eu une mémoire assez pitoyable. Il m’arrive très souvent d’oublier des choses à faire, des dates, des éléments que j’ai appris. Aussi, pour m’organiser au quotidien, je dépends beaucoup des outils numériques tels que les outils de prises de notes, les listes de tâches et évidemment, de mon agenda. Dans la continuité, j’ai d’ailleurs déjà expliqué que je remplaçais désormais progressivement mes tâches par des créneaux que je bloque dans mon agenda.

Pour autant, et tout fan que je suis des outils numériques de ce type, je me rends compte qu’il est compliqué d’en dépendre totalement. J’en ai eu une preuve supplémentaire ce week-end avec un détour de près de 1h30 (sic) à cause d’une dépendance et d’une utilisation erronée de Waze…

J’avais senti ce besoin et j’avais identifié en 2016 le fait de travailler ma mémoire. Bon, il a fallu attendre octobre 2017 pour m’y mettre vraiment mais voilà, je suis parvenu à me dégager du temps pour cela. Et j’ai en particulier lu le livre : Une mémoire infaillible. Briller en société sans sortir son smartphone.

J’ai parlé de ce livre dans un épisode de Relife mais je voulais tout de même revenir en détail ici sur le sujet. Pour ceux qui ne le connaîtraient pas, ce livre parle des techniques de mémorisation. Il amène, doucement mais sûrement, à la méthode dite des lieux. Le principe, c’est d’associer à différents lieux que vous visualisez et connaissez bien (les pièces d’une maison par exemple) des objets, des thèmes, des scènes, qui ne seront ni plus ni moins que des moyens mnémotechniques. L’idée est simple : ancrer dans votre esprit des mots, des chiffres.

Et tenez-vous bien : la méthode fonctionne vraiment bien. Le livre est assez didactique car il vous amène à faire des exercices pratiques pas-à-pas pour vous approprier les méthodes qui vous permettent bien d’ancrer les éléments dans votre mémoire. Ensuite, les décoder et les restituer d’avère souvent un jeu d’enfant.

Quelques éléments à retenir

  • La méthode du SEL, qui associe les sens que l’on cultive depuis que l’on est enfant, à notre imagination, afin de créer des liens (bêtement, des moyens mnémotechniques) ;
  • La méthode dite du SAC (Sélectionner, Associer, Connecter) qui vous permet de faire des liens avec les éléments que vous mémorisez ;
  • Un alphabet, qui vous permet d’associer des chiffres et des mots ;
  • Le fait que tout le monde peut parvenir à travailler sa mémoire de manière à retenir virtuellement n’importe quoi (personne n’a, au fond, une mauvaise mémoire) ;
  • Le fait que ça serve vraiment (mais il faut lire le livre en entier) au quotidien et pas uniquement pour se souvenir de la suite des chiffres qui composent Pi par exemple…

Pour moi, ça a changé pas mal la donne de la façon dont je gère les choses au quotidien et le livre m’a permis de m’ouvrir l’esprit à des possibilités sur lesquelles je restais frustré.

Dernière chose : je vous recommande vivement la lecture du livre au format papier. Vous aurez probablement besoin de naviguer dedans et je dois reconnaître que le lire sur Kindle a finalement été plus un frein qu’autre chose…

Si vous souhaitez acheter le livre, n’hésitez pas à utiliser le lien sur cette page. Il ne vous coûtera pas plus cher sur Amazon mais me permettra d’avoir un petit bonus partenaire. Une bonne idée de cadeau pour les fêtes de fin d’année qui approchent non ?

Lire des notes Evernote sur Kindle

J’ai reçu il y a peu un message de Greg (il se reconnaîtra) qui souhaitait savoir s’il y avait un moyen de lire les articles qu’il a sauvegardés dans Evernote sur son Kindle. Question légitime. J’y ai réfléchi et si je n’ai pas encore trouvé de moyen d’automatiser la solution (par exemple, en envoyant automatiquement sur le Kindle les nouvelles notes créées dans un carnet donné), je peux toutefois apporter une petite solution toute bête pour partager individuellement des articles.

Mise à jour : attention, suite à des tests plus poussés, il s’avère que cela ne fonctionne que pour les éléments traités en images ou en documents via une note Evernote. Le contenu d’une note en tant que tel n’arrive pas sur un Kindle en suivant la méthode ci-dessous. Je continue à creuser le sujet en attendant. Un palliatif, très insatisfaisant car il rajoute une étape, consiste à “annoter cette note” (la petite icône représentant un “a” entouré d’un trait de marqueur), de l’enregistrer en PDF et de l’envoyer vers l’adresse Kindle.

  1. Tout d’abord, il faut aller sur le site d’Amazon, pour régler les paramètres de votre Kindle. Si je ne me trompe pas, en suivant ce lien, vous devriez accéder à votre espace personnel (il faudra vous identifier). Puis, en cliquant sur “Paramètres”, plus bas dans la page, vous devriez trouver une rubrique intitulée “Liste des adresses e-mail approuvées pour l’envoi de documents personnels”. Cette rubrique liste les adresses autorisées à vous envoyer des mails sur votre Kindle. Ajoutez alors l’adresse suivant : no-reply@evernote.com
  2. Au passage, si ce n’est pas déjà fait, la rubrique précédente de cette page vous liste les adresses email auxquelles envoyer vos documents pour chacun de vos appareils Kindle. Si vous n’avez pas installé l’application Kindle sur un smartphone ou une tablette, vous ne devriez avoir qu’une adresse. Créez-vous alors un contact dans votre carnet d’adresse personnel intitulé “Kindle” et dont l’adresse mail est l’adresse correspondante.
  3. A chaque fois que vous voulez partager un article Evernote, partagez-le par mail avec la fonction correspondante en l’envoyant au contact “Kindle”.

J’en profite pour vous poser la question : connaissez-vous un moyen pour automatiser cet export ? IFTTT ne permet par exemple pas de créer des événements dont le déclenchement est la création d’une note…

Comment ne plus perdre de temps dans les files d’attentes

Je voulais vous faire part d’une astuce toute simple qui vous garantit à tout jamais de ne plus perdre de temps dans les files d’attente.

En effet, nous sommes nombreux à considérer qu’attendre chez le boulanger, dans une administration, ou dans les transports est une véritable perte de temps. Et pour autant, personne ne fait finalement quoi que ce soit pour y remédier. Difficile en même temps de se rendre invisible et dépasser les personnes devant nous pour passer plus vite.

Pourtant, la solution est toute simple et je l’applique depuis pas mal de temps maintenant. Je lis. Ah bon ? C’est aussi simple que cela ? Oui mais pas seulement… Laissez-moi vous expliquer. En effet, je reconnais que lire en se promenant toujours avec le dernier livre, au pire en gros volume et au mieux en format poche, n’est pas très pratique, reconnaissons-le.

C’est la raison pour laquelle j’ai choisi depuis pas mal de temps de passer à la lecture numérique. Pour cela, rien de plus simple, il suffit de s’acheter une liseuse. Il en existe plusieurs modèles mais en réalité, ma véritable recommandation portera sur le Kindle. Pourquoi ? Car le Kindle d’Amazon propose un fonction qui va définitivement éliminer votre temps d’attente… même si vous ne l’emportez pas tout le temps avec vous ! En effet, vous pouvez installer l’application Kindle sur votre smartphone (elle est disponible sur iPhone, sur Android et sur Windows Phone). Grâce à la fonction Amazon intégrée (Whispersync), votre lecture sera synchronisée en permanence entre votre liseuse et votre smartphone.

Concrètement, avec cette astuce, vous pouvez avancer dans la lecture de votre livre le soir, et le lendemain matin, en faisant la queue pour aller faire une démarche, lire quelques pages avec votre smartphone. Le soir suivant, votre liseuse se sera synchronisée avec la progression de lecture que vous aurez faite sur votre mobile. Pratique !

Cela fonctionne avec tous les livres achetés sur l’Amazon Kindle store mais aussi sur tous vos livres numériques que vous aurez envoyés sur votre Kindle avec la méthode dont je vous ai parlé précédemment.

Convertir des livres numériques epub pour le Kindle

Découvrez comment convertir vos livres numériques au format ePub pour le Kindle.

Ceux qui me connaissent depuis longtemps savent que j’ai déjà expliqué comment convertir les fichiers ePub en formats optimisés pour le Kobo (la liseuse notamment vendue par la Fnac). Malheureusement, ce format fermé, le kePub, devient de plus en plus difficile à générer et les plugins du logiciel Calibre (qui permet cette conversion) doit sans cesse se mettre à jour pour s’adapter. Bref, les fonctionnalités avancées de statistiques du kePub pour le Kobo sont intéressantes mais clairement pénibles à gérer dans le temps.

Depuis pas mal de temps, mes besoins en lecture numérique ont évolué. J’ai eu de plus en plus besoin de lire un livre sur plusieurs appareils. En réalité, je consacre une bonne partie de ma lecture sur ma liseuse. Toutefois, il m’est arrivé de plus en plus souvent de vouloir lire quelques pages dans des files d’attente ou avant un rendez-vous, ou encore dans les transports (lorsque je n’emmène pas mon fils à la crèche). Les moments creux dans certaines journées sont légion et je me complais à les remplir pour avancer dans mes lectures.

Évidemment, cela amène une contrainte, celle d’avoir le livre qui se synchronise en permanence, pour que, quel que soit l’appareil sur lequel je lise, je me retrouve au dernier endroit où j’ai lu. Et sur ce point, Kobo ne fait pas de miracles, surtout sur les livres que j’ajoute “à la main”, sans les avoir achetés sur le store. C’est là où le Kindle d’Amazon marque des points : au-delà d’un simple appareil de lecture numérique, le Kindle est avant tout un service, qui stocke vos livres dans votre compte Amazon (même si vous ne les avez pas achetés chez Amazon), et qui se synchronisent sur la dernière page lue, quel que soit l’appareil sur lequel vous lisez. Oui mais voilà : le Kindle est un des rares appareils à ne pas être compatible avec le format ePub.

Voici comment procéder pour modifier des livres que vous avez au format epub, au format compatible Kindle :

  • Il suffit une nouvelle fois de confier le travail au logiciel Calibre. Vous devriez l’installer si ce n’est pas déjà fait ;
  • Dans Calibre, allez chercher votre livre au format epub, puis convertissez-le au format mobi. En effet, le format mobi est un des formats les plus compatibles avec les Kindle.
  • Ensuite, il est très facile d’envoyer ce fichier sur votre Kindle : envoyez-le par mail à l’adresse de votre Kindle.

C’est tout. Reconnaissons ensemble que ce n’est tout de même pas compliqué. Vous pourrez ensuite lire votre livre sur votre Kindle, mais aussi sur votre iPhone, iPad, et même sur vos appareils Android avec l’application Kindle. La progression de votre lecture se synchronisera sur les autres appareils.

Vous n’avez pas encore de Kindle ? Je vous recommande le modèle suivant :

Liseuse Kindle Paperwhite, Écran Haute Résolution 6″ (15 cm) 300 ppp avec éclairage intégré et Wi-Fi (Noir) – Avec offres spéciales

Il a l’avantage d’être éclairé sur l’écran, de manière à pouvoir lire dans le noir. Mais même sans atteindre l’obscurité complète, cette fonctionnalité est assez clé pour gagner en confort de lecture dans toutes les conditions d’utilisation. La différence de prix face au Kindle “classique” est clairement pleinement justifiée !

Pour ceux qui veulent rendre cette procédure encore plus rapide et automatisée, il est également possible de mettre en place une règle avec le service IFTTT : tous vos livres déposés dans un répertoire de votre Dropbox, seront envoyés automatiquement sur votre Kindle.

A noter l’existence d’une page Wikipedia, véritable Bible des formats de fichiers de livres numériques (en anglais).

Mise à jour du 25 janvier 2015 : Enfin, l’ami GLX, dans les commentaires, a eu la gentillesse de recommander un convertisseur de fichiers ePub vers Kindle (gratuit). C’est Scidia Converter.

Pocket directement dans votre Kobo

Pocket

C’est Mat alias Prof du web, qui anime avec moi le podcast NipLife, qui m’en a parlé : une mise à jour pour les Kobo est disponible : elle apporte une fonction qui va vite devenir indispensable pour moi : l’intégration native de Pocket !

Pocket, c’est quoi ? C’est ce que vous auriez dû utiliser à chaque fois que vous avez passé du temps (alors que vous aviez prévu de faire autre chose) à lire cet excellent article très long, ou lorsque vous vous êtes dit : “Tiens, cette application dont ils parlent sur ce site, il faudra que je la teste de mon côté“. Bref, toute la consultation sur le net, ou des choses à approfondir que vous rencontrez au gré de votre navigation, qui vous consomment votre temps. Pocket vous permet en un clic de sauvegarder l’URL sur votre compte Pocket.

En parallèle, l’application Pocket vous conserve toutes ces pages en les formatant de manière adaptée à la lecture afin que vous puissiez les lire, à tête reposée et sans connexion internet (comme dans le métro par exemple, ou avant de vous coucher).

La mise à jour Kobo est terriblement puissante : le matin, vous emportez votre Kobo pour lire votre livre du moment dans le métro ; mais avec le même appareil, vous pourrez également lire les articles que vous aurez préalablement sauvegardé dans Pocket. Et entre nous, quoi de mieux qu’une liseuse pour lire du texte en mobilité ?

Mettez à jour votre Kobo pour en profiter (lien “Synchroniser”, normalement, si vous avez assez de batterie, votre Kobo se mettra à jour tout seul).

Vous souhaitez acheter une liseuse Kobo ? Je vous recommande celle-ci !

Convertir des epub pour le Kobo

Découvrez comment convertir vos ePub pour le Kobo et exploiter ses avantages (notamment la pagination et les statistiques). Le format en question est de type kepub.

Les epub libres mais qui ne font pas tout

Ceux qui ont écouté l’épisode 18 de mon podcast Tablette Café (numéro hors série sur les liseuses numériques) savent que je suis particulièrement attaché à la lecture sur Kobo. J’ai de plus la chance d’avoir une bibliothèque numérique assez fournie : uniquement des formats epub  (le format standard par excellence pour les livres numériques). Evidemment, le Kobo lit nativement et sans aucun problème les fichiers ePub : il suffit de les glisser dedans une fois connecté en USB, éjecter l’appareil et le redémarrer.

Toutefois, il m’est arrivé récemment d’acheter des livres sur le Kobo store (des kepub, donc, mais je ne m’en rendais pas compte) : notamment les excellents “Puits des mémoires” de Gabriel Katz. Et j’ai alors découvert des fonctionnalités avec ces livres sur mon Kobo que je n’avais encore jamais vues.

  • Tout d’abord, la pagination : en bas du livre, la barre du bas indique un numéro de page sur le nombre de pages du chapitre en cours. C’est con, mais c’est déjà un bel avantage pour s’y retrouver et savoir si ça vaut le coup de continuer à lire pour espérer terminer le chapitre en cours. 
  • Par ailleurs, un truc tout bête mais qui devient vite indispensable pour ceux qui, comme moi, doivent bien ajuster leur temps de lecture dans leur emploi du temps : un petit “widget” de statistique de lecture avec le pourcentage du livre lu, le temps restant avant de terminer le chapitre, le temps que prendra la lecture du chapitre suivant, et une répartition graphique du livre par chapitre (chaque barre étant un chapitre ; plus la barre est haute, plus le chapitre contient de nombreuses pages).

Alors voilà, une fois le tome 2 du Puits des mémoires terminé (et le tome 3 n’étant pas encore sorti) je suis retourné sur l’excellent World War Z, de Max Brooks. Mais les petites fonctions me manquaient. J’ai commencé lentement à comprendre que ces fonctionnalités étaient liées aux formats vendus par le Kobo store. Ne s’agissait-il donc pas de fichiers epub standards comme je l’imaginais ? Que nenni. Il s’agit en réalité du fameux format kepub.

La solution

Transformer un fichier epub en kepub (faux epub amélioré – propriétaire – pour les Kobo) va s’avérer finalement assez simple. Tout d’abord, il vous faudra installer le logiciel gratuit Calibre. Déjà, il ‘agit d’une excellente (bien que laide) alternative au logiciel officiel qui permet de gérer les livres sur son Kobo depuis son ordinateur.

Ensuite, vous allez devoir installer un plugin Calibre. Il vous suffira d’envoyer tous vos ePub sur votre Kobo depuis Calibre équipé de ce plugin pour les exporter en kepub.

Vous souhaitez acheter une liseuse Kobo ? Je vous recommande celle-ci !

Petit complément : j’ai changé de liseuse depuis quelques temps et j’utilise désormais un Kindle, où l’on peut également lire les fichiers epub, en utilisant une méthode que j’ai pris le soin de développer.

A lire : “Kobo Aura HD : le petit dernier est le plus grand”

A lire sur Tablette-tactile.net, mon article sur l’annonce du Kobo Aura HD, la liseuse pour les lecteurs chevronnés.